vendredi 30 janvier 2009

Une réponse de Jean Staune (et mon commentaire : "j'argumente donc j'existe")

J e viens de recevoir une nouvelle réponse de Jean Staune. (le débat sur le msg "courrier à Jean Staune).
Il me sera plus facile de répondre rapidement (et de façon constructive) à ce message.
Je n'exclue pas de revenir plus tard sur les arguments des 3 premières contributions de Jean Staune.
Mais elles avaient l'inconvénient de ne pas prendre en compte mes deux propositions.
"Mettez un lien vers votre site et une protestation (pour crédibiliser votre signature) et DEBATTONS publiquement du lien entre
- LES ATOMOS DE DEMOCRITOS et l'existence EN SOI de l'univers
- LA VITESSE ABSOLUE, concept newtonien, et l'existence en soi de l'UNIVERS.

La polémique portera sur la possiblité ou non de découvrir quelle serait notre VITESSE EN SOI, notre vitesse OBJECTIVE.
Et - conséquemment - sur l'existence EN soi de l'univers.
On traitera, au passage , sur l'aburde utilisation actuelle du concept d'INERTIE qui perd tout sens logique hors du concept de déplacement absolu.
"

TEXTE DE JEAN STAUNE :

PS à mes précédents email.
Vous dîtes que vous m'accordez le fait que j'existe.
Je suis désolé de ne pouvoir vous rendre la pareille.
Jusqu'à preuve du contraire je ne pense pas qu'il existe un individu appelé Yannick Toutain.
Soit vous êtes un programme informatique virtuel d'intelligence artificielle.
Soit vous êtes un petit malin qui emploie un nom d'emprunt pour s'amuser à tenir des propos absurdes.
En effet, je ne peux pas croire qu'il existe un individu sensé, a priori assez éloigné du niveau d'un prix Nobel de physique, qui puisse affirmer avec certitude contre 100 % voire 101 % des physiciens actuels que Heisenberg se trompe.
Et contre 99,99999% des physiciens qu'Einstein se trompe et que Newton a raison.
Faisant fi de toutes les preuves expérimentales apportées au cours des 80 dernières années en ce qui concerne les preuves de la relativité.
La dernière d'entre elles ayant été obtenue par le satellite gravity Prob B, un projet dirigé par Francis Everitt, auteur par ailleurs (ça n'a rien à voir mais il est intéressant de le noter) d'un remarquable article sur les liens entre Science et Religion.
Donc je me permets de vous demander de me prouver que vous existez !
Je pense que Berkeley aurait bien aimé ce petit clin d'oeil.

Jean Staune


Mon commentaire :

Mr Staune,

Vous mettez en doute mon existence.
Je vous rends cette grâce : vous m'accordez, ainsi, un privlège que m'ont refusé Jean Bricmont et toute la clique des faux matérialistes.

Lorsqu'en octobre 2005, il me vint l'étrange idée de croire en la sincérité de Jean Bricmont lorsqu'il évoqua les mânes de Lénine et l'enseignement matérialiste de son "Matérialisme ou empiriocriticisme", je n'avais pas prévu que leur scepticisme allait les amener à une négation absolue de mon existence terrestre.

Aucun de ceux qui reçurent copie de mes 6 lettres matérialistes adressées à Jean Brcicmont ne prit le temps de m'adresser un simple accusé de réception.

Copies aux auteurs de "Intrusion.." dont j'ai trouvé les mails

Hervé Chuberre chuberre@@@enssat.fr

Jean-Pierre Garcia Jean-Pierre.Garcia@@@u-bourgogne.fr

Valérie Lécuyer VJ.LECUYER@@@wanadoo.fr

Marc Silberstein edition@@@syllepse.net

Si vous le pouvez, veuillez transmettre copie aux autres auteurs. Merci.

Jacques Bouveresse

Jean Dubessy

Michel Kerszberg

Guillaume Lecointre

Ian Plimer

Yvon Quiniou

Patrick Tort

François Vernotte

Copies à Alan Sokal, Jean Marc Sciappa, Olivier Hérent,



Le seul qui sembla accepter un début de manifestation de mon existence par une une réponse fut l'éditeur Marc Silberstein auprès de qui je protestais concernant des calomnies sur la vie sexuelle d'Isaac Newton sur laquelle un de ses auteurs - Christian Magnan- avait fantasmé.
Il m'enjoignis ... de ne plus lui poster de mail.

Tous les autres me traitèrent comme un fantôme ou un pestiféré.
Ils ne prirent même pas la peine de m'envoyer la clochette idoine...

Eux, pourront, à bon droit, essayer d'amuser Berkeley ...
Vous , vous êtes finchu... vous vous êtes trahi : J'existe bel et bien pour vous.

Ces faux matérialistes pourront prétendre que mon existence ne s'étant manifestée que par ces lettres à Jean Bricmont, je suis une ombre à peine visible sur la caverne de leurs ignorances platoniciennes.
Pas vous...

Pour la peine, je vais vous faire un cadeau :

Non seulement j'existe, non seulement j'accepte votre existence, mais, de surcroît, j'accepte l'idée que nos existences et notre rencontre étaient prévisibles il y a 13 milliards d'années.

Je suis accoutumé à débattre (j'ai dit "débattre", pas "polémiquer") avec de VRAIS CROYANTS.

Les bigots m'insupportent ... et la réciprocité est pareillement symétrique, ce qui est parfaitement ... tautologique !

Les bigots qui récusent l'infinie puissance de leur prétendu "dieu" qui aurait besoin de revenir "faire des miracles", "faire intervenir le hasard", "laisser la chaine du déterminisme absolu connaitre des ruptures par la sainte puissance des équations de Heisenberg" ne sont que des charlatans.
Un Dieu comme celui de Newton est parfaitement compatible avec la représentation de Laplace.

Je n'aurais strictement aucun problème à débattre, à construire de la science avec - mon maître - Isaac Newton.
Sa philosophie (au sens Engelsien du terme) est parfaitement compatible avec celle de Lénine ou de Puthagoras.
J'ai interrogé un - jeune - théologien, de mes relations ( sa bible déséquilibre parfois la trajectoire de cycliste) : Il m'a confirmé que le Dieu de Newton était parfaitement compatible avec la dualité des atomos et du vide. Son "dieu" étant à la fois les atomos et le vide.

Pour les croyants qui acceptent de limiter notre débat "théologique" au lancement - FIAT LUX - de la pichenette initiale, il y a treize milliards d'années et pour moi, indécrottable mécréant polémiquant - anticlérical - dès l'âge de dix, selon le témoignage récent d'un sympathique voisin croyant, le débat est possible.
DAns l'Ours Mohamed, vous trouverez les passerelles qui relient vos adversaires pseudo-matérialistes aux partisans - bigots - du miracle à tous les étages.
Ces imbéciles qui s'imaginent pouvoir, par la prière, obtenir leur "commande au Père Noel" ou leur "pièce de la petite souris" sont aussi stupide que les zélateurs de Heiseinberg qui s'imaginent obtenir le cautionnement de leur liberté dans les équations du fasciste Heisenberg.
Un dieu parfait ne peut pas faire autrement que de déclencher une MACHINERIE INELUCTABLE, un Univers dont le déterminisme est total, absolu !

Cela m'amusait beaucoup de voir des imbéciles - hypocrites - tel Christian Magnan, combattre votre "intelligent design" avec des arguments de cours de récréation.
Pour que la petite souris puisse venir lui apporter son cadeau, il était nécessaire de vous contredire avec des imbéciles hasards.

Engels, et sa loi de la transformatikon quantité qualité qu'il a développé à partir de Marx et de Hegel a tordu le cou à ces idioties de théories cahotiques !

Pour combattre le camp de la réaction qu'il voit venir de votre direction, ils en sont réduits à devenir les propagandistes de la pire réaction qui soit : les thèses de Heisenberg.
Car c'est de cela qu'il s'agit : LE HASARD EST FASCISTE

Quand les inégalités de Heisenberg ne contiennent que l'existence d'un PHOTON MAXIMAL possédant une longueur d'onde minimale, leur auteur, Werner Heisenberg, en fit un outil idéologique pour combattre le déterminisme.

Que les choses soient claires : je suis, avec les vrais croyants comme Newton, dans le camp du détermnisme absolu.
J'accepte de travailler avec ceux pour qui faire de la science c'est COMTEMPLER L'OEUVRE DE DIEU.

Et mes ennemis sont tous les BIGOTS de droite alliés AUX FAUX MATERIALISTES de gauche.

Ces gens ont besoin des miracles et du hasard.

Ils sont les ennemis de Newton, les ennemis de Puthagoras.
Leur exécration des mouvements absolus est aussi grande que leur exécration des atomos.

Si votre foi rend nécessaire un refus des atomos, vous deviendriez, à mes yeux, qu'un misérable bigot.
Si votre foi vous rend, tel un Lemaitre, capable de discerner les lois causales au-delà des livres, des croyances, des crédulités, des superstitions, vous pourrez accepter de revenir aux vrais sources de la science.

Commencez par vérifier mes assertions concerant le "photon maximal" caché dans les thèses de Heisenberg.
Tous les charlatans de la "réaction Syllepse" se sont bien gardé de prendre position.

De même concernant l'usage du concept d'inertie, usage absurde hors de l'existence d'un Univers en soi.

Les bigots ont besoin de croire aux délires de Descartes, les vrais croyants comme Newton regardent l'Univers, tel un Océan immense qu'il s'agit de comprendre.


Je vous salue !

====
ma réponse au commentaire de Jean Staune se trouve sur :

Atomos, vitesse absolue, périhélies et aphélies, périhélie de Mercure... une réponse à Jean Staune


2 commentaires:

jeanstaune a dit…

Monsieur

il est amusant pour moi de voir que meme des matérialistes aussi "fanatiques" que ceux que vous citez traitent vos idees par le mépris. C'est dire si elles sont crédibles... Vous voulez débattre des ATOMOS DE DEMOCRITOS et de LA VITESSE ABSOLUE, concept de NEWTON
mais mon pauvre monsieur autant débattre de la validité de la physique de Aristote!!!

Ce sont les FAITS, si chers à vos yeux d'empiriste, qui ont coulé ces conceptions depuis longtemps.
Comment voulez vous expliquer
l' Avance du périhélie de Mercure
la Courbure des rayons lumineux
les mirages gravitationnels
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tests_expérimentaux_de_la_relativité_générale
et que dire du niveau de précision de ce genre d'expérience
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/gravity-probe-b-einstein-avait-il-raison_10702/
Comment peut on parler de discuter de la supériorité des conceptions de Newton apres cette avanlanche de FAITS prédits par Einstein et inexplicables avec la théorie de Newton??
Avant qu'on puisse en discuter merci de démontrer d'abord comment les conceptions de Newton peuvent expliquer cela.

Vous voulez parler de "l'existence en soi de l'UNIVERS."?
c'est légitime mais justement si on appelle UNIVERS le niveau de réalité matériel situé dans le temps et l'espace, eh bien JUSTEMENT, il n'existe PAS par lui meme! Ce n'est PAS une divigation philosophique mais la conséqence d'une expérience celle portant sur le pardoxe EPR. Mais il n'est pas possible de faire une démonstration rigoureuse ici. Il faut lire " Théorie quantique et realité" Bernard d'Espagnat "pour la science" janvier 1980, mon ouvrage "notre existence à t elle un sens ?" au chapitre 4 et 5, ou le" traité physique et de philosophie" de d'Espagnat
voila la conclusion qu'on peut en tirer: ( de la version anglaise de l'article mais c'est la meme chose en français)

"The doctrine that the world is made up of objects whose existence is independent of human consciousness turns out to be in conflict with quantum mechanics and with facts established by experiment."

Il y a donc bien des faits qui contredisent certains présuposé du matérialisme.
Notez bien que les inégalités de Bell SONT INDEPENDANTES des postulats que vous rejetez ( a tort bien sur selon moi) comme le principe d'incertitude de Heisenberg! ( demonstration dans l'article de "pour la science") Donc vous ne pouvez meme pas vous baser sur le rejet que vous faites pour défendre vos opinions!
tout cela nous amene à pouvoir dire :

« Un des enseignements des sciences modernes dites (par tradition) « de la matière » est celui-ci : la « chose », s’il en est une, qui se conserve n’est pas le concret mais l’abstrait, non pas ce qui est proche des sens mais au contraire le nombre pur dans toute son abstraction mathématique tel que nous l’a révélée la physique théorique. En d’autres termes, par apport à nos sens et à nos concepts familiers (qui en résument les possibilités), le réel, indéniablement, est lointain. Et cette découverte (fort importante), une des manières les plus pertinentes de l’évoquer est, selon moi, de reconnaître que le mot matière est mauvais et de réintroduire le beau mot d’Être . »

Quel extraordinaire saut conceptuel que de voir que ce qui peut être considéré comme réel est abstrait et non concret, plus proche de la formule mathématique que du grain de sable ! Quel contre-pied à toutes les conceptions scientistes et matérialistes des siècles précédents !

Pour terminer puisque Newton est votre maitre merci de méditer cette phrase de lui :

« L'opposition à la religion s’appelle athéisme quand on la professe et idolâtrie quand on la pratique. L'athéisme est tellement insensé et tellement odieux à l'humanité qu'il n'y a jamais eu beaucoup de gens pour l’enseigner. »

Yanick Toutain a dit…

ma réponse se trouve au lien ci-dessus :
http://monsyte.blogspot.com/2009/02/atomos-vitesse-absolue-perihelies-et.html
Atomos, vitesse absolue, périhélies et aphélies, périhélie de Mercure... une réponse à Jean Staune

Atomos, vitesse absolue, périhélies et aphélies, périhélie de Mercure, trajectoire de la lumière, trucages de Arthur Eddington, trajectoires des photons dans le vide, réalité.

Une réponse à Jean Staune