jeudi 17 avril 2008

IL NE CONNAIT PAS LA REGLE DE TROIS, il est ministre, il choisit les programmes, il s'appelle Darcos-la-gifle, le protecteur de José Laboureur

La voilà la vidéo du nul !
IL FAUT LA FAIRE PASSER DANS TOUTES LES ECOLES PRIMAIRES DE FRANCE !
Il en sait moins que mes élèves de CM1 fin novembre !!!



Et en plus, il essaye de tricher !


==================
L'enquète
J'ai suivi le lien donné sur rue89 où il est avancé qu'il n'y aurait pas eu de censure.

J'ai lu
"Des clics et une claque de Canal Plus

La réponse de ce mystère nous aura été fournie par la direction de la Communication de Canal Plus. Car c'est de là qu'est venu l'ordre de retrait : « Nous avons une rubrique Le Buzz du Jour où la vidéo est toujours accessible. Comme on essaie de privilégier notre site Internet, on a fait en sorte de pas laisser trop longtemps cette reprise d’émission ». Pas de censure politique donc, mais une gestion des flux et des hémorragies de clics : « on préfère que les gens viennent sur nos propres sites ; On veut créer du trafic, c’est la guerre des sites ! ». De même, suite à un accord avec les plates-formes d’hébergement, les vidéos issues de Canal+ sont automatiquement retirées lorsqu’elles sont trop « abusivement longues ». Pas étonnant du coup de retrouver la vidéo toujours en ligne, sur Canal (journée du 3 avril)."
de là je suis arrivé chez Canal Plus

Est-ce que quelqu'un peut essayer de cliquer sur l'icone de Darcos...pour ma part, il ne se passe rien, mis à part un effet onmouse
quant au clic droit il donne
http://media.canal-plus.com/image/20/7/102207.jpg
On a l'image...

Il y a normalement,pour un vrai lien l'option "ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" ou "ouvrir le lien dans un nouvel onglet"

Mais (sur un petit ordinateur), on finit par s'apercevoir que la vidéo est arrivée en haut.
On clique alors,
on a la fenêtre publicitaire (pour que l'anti libéralisme puisse fonctionner à plein , il faut empêcher le consommateur de faire des choix rationnels )

Et , alors, on a enfin, la vidéo de l'incapable Darcos-la-gifle (celui qui soutient le cogneur alcoolique José Laboureur)
Mais on n'a pas l'adresse de la vidéo pour la placer sur son blog ... petite censure subtile qui cherche à freiner la diffusion de l'imposture darcossienne !

Heureusement que http://anti-sarkomania.over-blog.com/ protège notre mémoire

LA REGLE DE TROIS

Il est incapable de faire ce que faisaient mes CPPN après un mois et demi de classe, de faire' ce que mes élèves de CM1 faisaient après un mois de classe.

Dans les années 70, on appelait ça un opérateur, un petite boite avec une flèche qui reliait les deux colonnes: celle des "nombre de stylos" et celle de "prix payé"

L'opérateur était, fréquemment une fraction.

Cette fraction avait comme numérateur n'importe quel nombre de la colonne de droite (un des prix) et comme dénominateur, le nombre en face (le nombre de stylos)

Dans ce cas, on a 2,42 à droite qui sera le numérateur (la partie haute de la fraction).
Et en face, on a 4.
4 sera le dénominateur de la fraction (la partie basse)
On a donc une fraction 2,42 sur 4.
On remarquera aussitôt que cela est égal à 242 sur 400. (Les élèves jonglent avec les virgules plus tard en CM : certains ne font les nombres à virgule qu'en CM2)
Puis 242 sur 400 sont égaux à 121 sur 200.
On peut s'arrêter là : la calculatrice fera le reste.
mais on peut aussi constater que 121 sur 200 sont égaux à 60,5 sur 100.
Ou 6,05 sur 10 ou 0,605 sur 1.
Le résultat sera donc 14 multiplié par 0,605.
ou 14 multiplié par 121 sur 200.
L'élève rusé - celui qui a utilisé le logiciel de calcul mental TABMUL (en usage dès janvier 1982 à l'école André Gide de Beaulieu) - aura aussitôt repéré deux choses.
On a 14 au numérateur et le 200 au dénominateur.
On aurait 7 et 100 que cela reviendrait au même....
Le résultat final est donc 7 fois 121 sur 100.
Le même élève rusé, utilisateur de TABMUL (en basic et en assembleur sur ATOM puis en basic sur TO7), remarque immédiatement que 121 est égal à 11 au carré
121 = 11 * 11

Le calcul est devenu 7 fois 11 fois 11 sur 100
donc
77 fois 11 sur 100
donc
847 sur 100

donc 8,47



Pour tous ceux qui n'ont pas utilisé le logicel Tabmul, une précision :
Multiplier 77 par 11 revient à faire la somme de
77 * 10 + 77 *1
770 + 77
or 7 + 7 = 14 ( ce sont les 14 dizaines)
On aura donc 4 dizaines
Et les 10 dizaines deviennent UNE centaine qui va s'ajouter aux 7 centaines du nombre 770.
On retrouve bel et bien le procédé normal de la multiplication par 11 : additionner le chiffre des dizaines et le chiffres des unités. et placer le résultat "au milieu" en décalant le chiffre des dizaines qui devient chiffre des centaines.

TABMUL fut refusé par le CRDP de Rouen Mont Saint Aignan en 1986 : la page de présentation n'était pas assez jolie pour l'imbécile incompétent qui avait le pouvoir et qui le refusa... on aura bientôt le nom de l'imbécile !

Dans TABMUL, il n'y avait pas tout ce "bavardage" ; il y avait juste - en cas d'erreur - un dessin avec les nombres placés dans des colonnes et en couleur...

Cela fait des décennies que des imbéciles incompétents ont le pouvoir dans l'Education Nationale.
Et ils ont recruté les nouveaux professeurs à leur image !


Tous ceux qui ont signé la pétition en soutien à la brute alcoolique José Laboureur sont à l'image de leur ministre Xavier Darcos !

La révolution chassera tous ces gens loin des lieux d'enseignement


Les élèves demandaient, en 1986, à l'instituteur responsable de la surveillance le midi, pour la cantine, le droit d'aller JOUER A L'ORDINATEUR !
Ils voulaient faire du calcul mental comme on joue à un jeu !
Cela se passait en France en 1986 !

Un ras de marée gaullisto-socialo-sarkozyste a transformé cela en science-fiction fantastique ! Ils ont détruit la pédagogie informatique dans l'oeuf !
Cela a été commencé par Thierry Breton et son ministre Monory et les socialistes ont entériné le sabotage sans pouruivre les saboteurs (et les voleurs... mais ça, c'est une autre histoire !!!)

2 commentaires:

Olive a dit…

Salut et merci à toi de m'avoir cité dans ton article, il faut continuer à faire circuler les vidéos et infos sur le net, non à la censure en France.
Pour info le patron de canal et dailymotion serait le même, donc je vois pas l'intérêt de censurer chez eux sauf si un coup de téléphone de l'élysée a été passé.
amicalement

Yanick Toutain a dit…

en réponse à Olive :
une recherche rapide sur Google m'a donné
http://www.google.com/search?num=100&hl=fr&newwindow=1&safe=off&q=%22daily+motion%22+patron&btnG=Rechercher&lr=

et donc cette page
http://squewel.blogspot.com/2007/05/daily-motion-benjamin-bejbaum.html

Le « vidéoraptor »

Ségolène, filmée en train de dire que les profs ne travaillaient pas assez, c'est lui. Alain Duhamel, pris en flagrant délit d'amitié pour Bayrou, encore lui. Et Cécilia, tout sourire, en compagnie de Marc Levy, toujours lui.

Benjamin Bejbaum, patron de Daily Motion, plate-forme d'échanges vidéo sur internet, numéro deux mondial derrière l'américain You Tube. Plus de 15.000 films envoyés chaque jour. On y trouve les premiers pas de bébé, les strips de la copine, des sketchs, des clips, des reportages bidon, et des vrais, sur l'Irak, l'Iran, les rafles de sans-papiers. Des images de bagarres, de meetings, de manifs volées avec un portable... Pas de filtre, pas de commentaire.

«Daily Motion est un hébergeur, explique Benjamin Bejbaum. On n'est pas responsable des contenus. » Il a 30 ans, de gros sourcils et des yeux futés. Il parle en débit accéléré, plus le temps de rien. Le « vidéoraptor » multiplie les contrats publicitaires et les partenariats avec TF1, i-Télé, Universal...
====================
Cher premier contributeur non anonyme de blog monsyte, je vous charge d'aller vérifier à qui appartient le capital : je tiens à conserver une fiabilité absolue sur mon blog.
La révolution vaincra parce que ce sont EUX les menteurs !
merci d'avance
Yanick Toutain

pour votre vidéo : vous avez fait une OEUVRE d'ART : Google/Youtube ne peut PAS vous effacer !
S'il le tentaient : rajoutez votre bonnet d'âne sur tout le clip....vous le postez bis sur YouTube et vous entrez au musée des surréalistes !
(sur YouTube, exigez, en cas de censure, de connaître le nom de celui qui l'aura faite !)