dimanche 7 juin 2009

60 % d'abstentions : une victoire de la démocratie en France. Défaites des capitalistes européens;

par Yanick Toutain
7/06/2009 19:15
(les chiffres sont actualisés au fur et à mesure)

57 % d'abstentions en Europe, 60 % (59,5 %) d'abstention en France

L'EUFOR a perdu, l'armée des envahisseurs vient de subir une défaite, l'armée européenne des capitalistes vient de subir un désaveu absolu de la part des électeurs de France et de la plupart des pays européens.

L'EUFOR qui envahit l'Afrique est, aussi, une armée d'occupation contre les peuples d'Europe.

Les imbéciles de rabatteurs, les petits laquais formois qui ont osé réclamer leurs votes aux pauvres Européens, les Besancenot et son NPA, les Laguiller et Lutte Ouvrière, tous ces clowns du faux trotskysme ont subi un désaveu absolu : leur tactique était complètement stupide : les travailleurs ne veulent plus des capitalistes européens. Ils ne veulent plus de l'Europe de la bourgeoisie. Ils ne veulent plus de l'Europe capitaliste.

Les travailleurs, les chômeurs, les pauvres, se sont massivement abstenu.

UN PAS SUPPLÉMENTAIRE VERS LA RÉVOLUTION

Après le référendum du 29 mai 2005, dans lequel les électeurs français avaient dit « NON ! » à la Constitution capitaliste de Giscard d'Estaing, vote dans lequel l'envahisseur de l'Afrique, l'ami de Mobutu, l'ami du roi Bokassa de Centrafrique, l'ami des tyrans barbares de la France-à-fric avait subi une défaite électorale absolu, c'est une nouvelle claque pour tous ces laquais de la bourgeoisie européenne.

Giscard d'Estaing qui se rêvait en roi d'Europe, Giscard d'Estaing dont les Abidjanais doivent subir le nom, quotidiennement par son « Boulevard de la mort », Giscard d'Estaing dont les ancêtres organisaient la traite atlantique avait voulu que les travailleurs d'Europe votent pour la corde destinée à la pendre.



ILS VOTÈRENT « NON ! » EN 2005

Mais qu'importe ! La démocratie, en Europe, la démocratie, en France, n'est qu'une farce. En France, en Europe, la distribution des miettes en provenance de l'Afrique joue le même rôle que la distribution familiale des miettes par les Pétain-Laval, par les kapos Sambo-Quimbo.

Les riches capitalistes avaient offert un référendum aux mangeurs de miettes que sont les Européens de la formoisie. Les formois d'Europe et les exploités ont voté « Non ! ».
Mais les riches capitalistes s'en contrefichent.
Le nouveau Hitler de l'Afrique qu'est l'envahisseur Sarkozy, a décidé, dans une splendide cérémonie à Versailles, de bafouer ce vote, de bafouer la démocratie. Nicolas Sarkozy, le corrompu, la marionnette de Vincent Bolloré se contrefiche de la démocratie. Et pas seulement en Afrique où règnent ses pantins.

Nicolas Sarkozy a réuni toute la France -à-fric politique dans le palais de Versailles. Pour faire voter à ces députés colonialistes CONTRE le choix du peuple.
Choisir le palais de Versailles était un choix judicieux.

LE PALAIS DE L'AUTEUR DU CODE NOIR DE 1665,
LE PALAIS DU SANG DE LA TRAITE :
VERSAILLES

Il était judicieux de faire voter l'ANNULATION du référendum dans le palais de Louis 14, il était judicieux qu'un vote détruisant la démocratie française soit fait dans un palais construit sur la sueur et le sang des Africains déportés, sur la sueur et le sang des Camisards martyrisés, sur la sueur et le sang de tous les paysans de France et de ses Territoires Occupés.

La bourgeoisie européenne nous montrait sa revendication : elle est l'héritière de la NOBLESSE FÉODALE.

Quand l'EUFOR envahit l'Afrique, quand les Troupes d'Occupation Européennes envahissent le continent martyr, la bourgeoisie européenne revendique sa filiation avec la noblesse européenne :

IL LEUR FAUT TOUJOURS PLUS DE NOUVEAUX ESCLAVES

C'est la raison pour laquelle tant d'habitants de l'Europe subissent, eux-mêmes, ce nouveau règne de la dictature féodale : travailleurs de Pologne réduits en esclavage dans l'est de la France, travailleurs – librement – déportés dans la Grande Bretagne esclavagiste, dont le demi-esclavage est dénoncé dans le film du cinéaste – à l'idéologie formoise – Ken Loach, dans son « A free world ».

C'est la raison pour laquelle les formois les plus faibles ont été transformés en travailleurs exploités : nouveaux enseignants payés 534 euros par mois, précaires aux statuts bafouant tout l'héritage « ouvrier » en France, nouveaux statuts dont les bénéficiaires ne reçoivent plus une seule miette coloniale.

DISTRIBUTION DES MIETTES COLONIALES : FINIE POUR LES PAUVRES !

C'est cela la clé de la situation : la crise en Europe, la rébellion des peuples, elle provient de ce que les plus pauvres ne reçoivent plus une seule miette en provenance d'Afrique.

Quand les Quimbo-Sambo, au service de leurs maîtres tentent de faire croire aux Africains qu'il n'existe aucun espoir au Nord, quand les complices « de gauche » des esclavagistes tentent de faire croire aux Africains naïfs que tous les Français, que tous les Européens sont des mangeurs de miettes, la vérité apparaît de plus en plus clairement : la frontière n'est pas entre le Nord et le Sud.

UNE FRONTIÈRE SÉPARANT
D'UN CÔTE LES ESCLAVAGISTES ET LEURS LAQUAIS
ET DE L'AUTRE LES PAUVRES VICTIMES

Les 60 % d'abstention proviennent directement de l'attaque menée par la bourgeoisie européenne contre les travailleurs et en particulier les travailleurs pauvres.

Le chômage qui est actuellement organisé par les patrons français et leurs amis vient de connaître une première réponse.

Il suffit de regarder le pourcentage réel obtenu par l'envahisseur corrompu Nicolas Sarkozy pour comprendre le niveau explosif de la nouvelle situation politique.

27,2 % de 40,5 % des électeurs : SARKOZY A OBTENU 11 % DES ÉLECTEURS

UN « PRESIDENT CORROMPU » QUI GOUVERNE AVEC 11 % DES ÉLECTEURS

Voilà la situation actuelle : L'Afrique, en ce soir du 7 juin 2009, doit fêter sa victoire. L'offensive anticolonialiste d'approche à grands pas. Le général en chef des Troupes d'Occupation n'a plus, derrière lui, que 11 % des électeurs français.

Ils ne sont plus que UN électeur sur 10 à apporter son soutien au CORROMPU de Bolloré.

DEBUT DE PARALYSIE POUR LES TROUPES D'OCCUPATION

Les marges de manoeuvre du financier du génocide au Rwanda, les marges de manoeuvres de celui qui cherchait, en juillet 1994, des aéroports pour soutenir le Hutu Power, les marges de manoeuvres du chasseur d'esclaves en fuite qui renvoyait vers l'Afrique et ses camps de travail les malheureux qui avaient tenté de s'échapper, les marges de manoeuvre de l'insulteur raciste qui traite de « racaille » tous ceux qui s'opposent à sa volonté dictatoriale, se sont réduites comme une peau de chagrin.

Quand un envahisseur est soutenu par 11 % de ses électeurs, l'heure sonne pour ses victimes de commencer l'organisation de la rébellion finale.

Si un parti égalitariste existait en Afrique, ce sont de grandes affiches avec les scores électoraux de Sarkozy, à ces élections européennes, qui seraient apposées devant toutes les casernes des Troupes d'Occupation. Le nombre total des électeurs de l'UMP et le pourcentage réelle – en fonction du total des électeurs inscrits – serait visible QUOTIDIENNEMENT par tous les soldats envahisseurs.

UN TRAVAIL PSYCHOLOGIQUE
POUR RÉDUIRE LE NOMBRE DE VICTIMES

Chaque soldat français qui lirait ces chiffres, chaque jour, prendrait conscience, chaque jour, qu'il est au service d'un GANG MINORITAIRE.

Chaque soldat français qui prendrait conscience qu'il est membre d'une ARMÉE D'OCCUPATION, qui prendrait conscience qu'il assassine pour BOLLORE, qu'il assassine pour BOUYGUES, aura un instant d'hésitation au moment de tirer, au moment de tuer.

Celui qu'on voit, sur une vidéo YouTube, tuer sans une seule hésitation, sur une route de Côte d'Ivoire, s'il avait conscience de travailler pour des planteurs esclavagistes, de tuer pour des corrupteurs, d'assassiner pour un pouvoir minoritaire ne réunissant plus que 11 % des suffrages exprimés, aurait, dans ce cas, un instant d'hésitation.
Son cerveau d'être humain quitterait – tout à coup – la barbarie, et il prendrait conscience que l'hélicoptère destiné à survoler les cadavres, l'hélicoptère qu'il va appeler après son crime, il pourrait l'appeler AVANT de tirer, il prendrait conscience qu'il pourrait négocier, qu'il pourrait même se rebeller, qu'il pourrait redevenir un être humain …. qu'il pourrait cesser de trainer le nom de sa famille DANS LA BOUE... DANS LE SANG.... DANS LE CRIME ….

Chaque soldat français des Territoires Occupés
doit être informé de ce chiffre :
11 % !



L'EUFOR N'A PLUS RIEN A FAIRE EN AFRIQUE :
LES ÉLECTEURS NE SOUTIENNENT PLUS LES BARBARES

Les barbares que sont les généraux de l'EUFOR, les barbares assassins que sont les Hervé Morin, les Bernard Kouchner, n'ont plus AUCUNE LÉGITIMITÉ.

Ils doivent démissionner, ils doivent être révoqués, ils doivent être mis hors d'état de nuire.

ELECTIONS PIÈGES A CONS !
DELEGATION ! REVOLUTION !



C'est un véritable tournant constitutionnel qu'il faut mettre en oeuvre : Ne plus voter, déléguer.
Les peuples doivent choisir leurs délégués : UN pour 25 !

Les peuples doivent organiser leur véritable démocratie révocable : le délégué doit pouvoir être remplacé du jour au lendemain.

Il n'y a que la délégation qui permette cela. 25 délégateurs pour un délégué. 25 délégués pour un délégué de rang supérieur.

En 6 étages de délégation, la totalité des 6 milliards de délégateurs potentiels seront représentés.



DEHORS L'EUFOR !
VOUS NE REPRÉSENTEZ PLUS RIEN
MÊME LES MANGEURS DE MIETTES NE VEULENT PLUS DE VOUS !

DEHORS L'EUFOR :
DICTATURE DES CAPITALISTES MINORITAIRES !

DEHORS L'EUROPE :
TROUPES FRANÇAISES HORS D'AFRIQUE !
TROUPES D'EUROPE HORS D'AFRIQUE !



2 commentaires:

souklaye.sylvain a dit…

Les bavures à répétition des faiseurs de frontières remettent en question la véracité de la théorie du chef du village national
– stop -
L’interdépendance abusive ou non entre les territoires demeure leur fond de commerce, mais elle est la seule garante de l’unicité de leur l’identité
– stop –
Entre une majorité omnipotente et une opposition fonctionnaire, les extrêmes font office de modérateurs –
- stop –
Quand on consomme des subventions sans acheter la technocratie, on finit par fantasmer le régime des autres
– stop –
À force de nous vendre une Europe humaniste et paradisiaque, on en oublierait qu’aujourd’hui elle est plus une nécessité qu’un choix
– stop –
Entre les accusations dignes d’une cour de récréation et les invectives feutrées, on pourrait croire que la nature du débat est la diversion commune
– stop –
Les élections européennes s’adaptent au buzz anthropophage et au culte de l’immédiateté sans memoires
– stop –
À la croisée de chemins handicapés par un passif, plus qu’un passé, les options de mutation offertes sont restreintes
– fin -
la suite ici
http://tiny.cc/9MNfi

laurent a dit…

Les écologistes relookés font illusion le temps d’une « élection » (qu’on devrait véridiquement appeler une désertion populaire des urnes), en récupérant par défaut l’écho du Cri de la Terre, mais ils sont eux-mêmes déjà enfermés – volontaires il me semble – dans la connivence politicienne.

Tandis que le Cri s’amplifie.

Le désert grandissant de la Terre n’est cependant que le reflet du désert grandissant de nos coeurs : l’écologie prioritaire est celle du dedans.