lundi 9 mars 2009

Roman Bernard négationniste contre l'Afrique (sous le pseudonyme de Criticus). Il appelle "ça" la liste des crimes.

par Yanick Toutain


Il se permet une outrecuidance digne d'un début de Cyrano :
--
Criticus a dit…
As-tu vraiment besoin de soutien contre ÇA...?!
--
Ce qu'il appelle "ça" semble être son refus de prendre conscience de la réalité :

1° corrupation de Nicolas Sarkozy par Vincent Bolloré
preuve : Tout le monde a vu le bateau à Malte, les vacances, le voyage en avion. Cette corruption est de notoriété absolument publique. Seule la Haute Cour de justice est atteinte de cécité : le syndrôme Dumas !

2° l'occupation colonialiste de l'Afrique 
preuve : sous le déguisement de l'Eufor et toutes sortes d'intervention humanitaire l'Europe et la France soutiennent les gangsters organisés appelés "gouvernements" en Afrique.
Omar Bongo n'est que le premier du gang de criminel que n'importe quelle justice aurait mis sous les barreaux depuis des décennies.

"Dans son livre, M. Verschave, président de l’association Survie, [...] qualifie le président tchadien Idriss Déby d’“assassin invétéré”, le Gabonais Omar Bongo de “dictateur criminel, corrompu et mafieux” et impute au congolais Denis Sassou Nguesso, outre sa “complicité” dans l’attentat contre le DC-10 [d’UTA] [...] en 1989, [...] des “crimes contre l’humanité” dans l’exercice de son pouvoir [...]."

3° La loi Le Chapelier est de facto appliquée : menaces de mort contre Michael Agbor, syndicaliste camerounais : "Si tu continues on va te tuer", lorsqu'il dirige la lutte de 10 000 paysans pour contraindre Vincent Bollroé à lâcher quelques euros de plus que les misérables 50 euros esclavagistes qu'ils reçoivent du gangster exploiteur.

4° Le lien entre la corruption de Nicolas Sarkozy par Vincent Bolloré a pour mobile premier la perpétuation de l'occupation militaire française en Afrique : les chiens de garde du camp de travail forcé qu'est l'Afrique sont les militaires français.
Les gangsters Bongo and co ne sont que les kapos.

5° La situation de l'Afrique est PIRE que celle de 1942 : Ce ne sont pas 2,6 millions de mort en une année.
Ce sont 3 millions de bébés africains qui sont mort en 2005 - selon les données officielles du site gouvernemental de l'INED.

Un bébé sur dix meurt avant d'atteindre l'âge de un an.
Ce génocide sanitaire sera intégré dans le réquisitoire pour l'inculpation de Jacques Chirac, Michèle Alliot-Marie ( crimes de l'Hôtel Ivoire) , Nicolas Sarkozy, Lionel Jospin et tous les criminels qui maintinrent les troupes d'occupation en place.

---
Ce constat, qu'un Jean Jacques Servan-Schreiber aurait accepté de faire, comme il fit celui de la torture pendant la guerre d'Algérie, disqualifie la totalité du personnel politique de la bourgeoisie et de la classe formoise.
C'est cela que monsieur Roman Bernard ose appeler "ça".

Il y en avait aussi en 1942 pour appeler "ça" la dénonciation des crimes nazis.
Les négationnistes sont de toutes les époques.

Mais Internet met la lumière partout.
Elle ne s'éteindra pas.
Plus jamais !

1 commentaire:

Criticus a dit…

Qu'est-ce que c'est que ces conneries?