lundi 3 novembre 2008

L'election americaine est une imposture.

par Yanick Toutain
3/11/08
15:45


Des millions de dollars pour 4 nouvelles années de dictature du Dow Jones.
Depuis plus d'un siècle les agences démocrates et républicaines nous jouent la comédie du désaccord pour préserver l'ordre capitaliste.
Les autres candidats ont disparu du paysage médiatique : une candidate écologiste, une candidate pseudo trotskyste du SWP , un candidat libertarien...etc...
Qui en entend parler ?
Personne !
La dictature du capital dans toute sa splendeur.
Quand les imbéciles croient encore à l'unité du prolétariat mais déposent la dictature du prolétariat à la poubelle de l'Histoire, le capital, lui, impose la dictature du capital.
Ce n'est pas une dictature "Ferme-ta gueule !" comme la dictature stalinienne, comme la dictature formoise qui règne déjà dans les meetings de la LCR...
Ce n'est pas une dictature des goulags, une dictature des hôpitaux psychiatriques pour opposants (comme celle dont rêvent déjà les responsables du site revolution celeonet)
Non.
Là , c'est la dictature bourgeoise, la dictature "Cause toujours".
La dictature de la bourgeoisie - au Nord - est la "dictature Cause toujours"
Ce sont des millions de dollars que Wall Street a déversé sur son candidat.
Ce sont des millions de dollars pour corrompre tous les médias, pour acheter toutes les places des journaux , des radios, des chaines de télévision.
Obama est la candidat de la Bourse, le candidat de la bourgeoisie comme il est le candidat de l'innovoisie.
Innovoisie filmique d'Hollywood, innovoisie de la musique.
Il ratisse les voix de la formoise naive des USA.
Il a récupéré les naifs et les cyniques qui suivaient les Clinton, haute et moyenne formoisie qui finance son train de vie sur l'exploitation des Sud Américains.
Wall Street a lâché Mc Cain comme un danger risqué : les capitalistes du pétrole, les capitalistes de la rapacité gangsteristes du genre Halliburton, ont poussé le bouchon trop loin.
Il faut maintenant un petit nuage bleu pour recouvrir les crimes des USA, un petit nuage pour masquer le principal pays criminel écologique au monde.
Le pays qui émettait 19,6 kilos de carbone par jour par personne en l'an 2000.
Ce pays a fait croire à ses classes moyennes qu'elles pouvaient devenir propriétaires de leurs logements.
Une gigangstesque magouille - les subprimes - a permis de faire financer la construction des logements des nouveaux propriétaires en attirant aux USA le fric de l'Europe, le fric de l'Asie.
Mais la magouille s'est retourné car les intermédiaires de Wall Street percevaient, au passage, un pourcentage croissant du pret à rembourser.(jusqu'à 391 % d'intérêt raconte l'interviewé de Mermet)
Jusqu'au point de pousser les nouveaux imbéciles proprietaires à la rue.
Croire que Obama va résoudre cela est faire preuve d'une naiveté gigantesque.
Les noms de Ralph Nader, de Cynthia McKinney, les noms de Roger Calero, les noms de Bob Barr vous sont inconnus.
Les électeurs manipulés n'ont pas à les connaitre.
Les candidats (faux) trotskystes (vrais castristes), écologistes ou libertariens n'ont pas à voir leurs propositions mises dans la lumière.
Le monde entier doit crier "Hosanna Obama" de la même façon que, gamin, j'entendais mes parents s'enthousiasmer pour la victoire de John Kennedy (et pleurer à sa mort de l'autome 1963

Les 700 milliards distribués aux riches l'ont été par Obama.
Il était le principal artisan du plan de Bush, du plan refusé par la chambre des représentants pendant que les larbins démocrates du Sénat étaient les premiers propagandistes de cette distribution du socialisme capitaliste.
"Vous allez aider Wall Street et pas Main Street", vous aidez les plus riches et pas les habitants de la bourgade.
se plaint l'hôte de Daniel Mermet.

Un gouvernement révolutionnaire garantirait tous les logements par un loyer à 5 euros le mètre carré.
Un gouvernement révolutionnnaire collectiviserait la totalité des logements, collectiviserait la totalité des terrains, des entreprises, des plages, des lacs, des montagnes, des rivières, des océans.
La totalité des propriétés immobilières !

Un gouvernement révolutionnaire louerait pour 5 euros le mètre carré les logements occupés par les victimes des subprimes.
Toute cette formoisie états-unienne qui rêvait à devenir propriétaire sur le dos des pauvres, qui rêvait de devenir maitresse chez elle, qui rêvait de s'accaparer un morceau de notre Terre, un morceau du sol, un morceau du sous-sol sur 6700 kilomètres de profondeur.
Le rêve délirant des crétins de la formoisie.

Il n'existe pas d'autre solution que de supprimer les classes.
Et la suppression des classes c'est l'égalisation complête de tous les revenus : 1000 euros sur toute la Terre.
Et la suppression des classes, c'est l'interdiction de la propriété immobilière.

Mais, pour cela il faut en finir avec les élections : ce sont les citoyens qui, librement, doivent se choisir, par groupe de 25 et devenir délégateurs de leur délégué.

LA DÉLÉGATION REMPLACERA L'ÉLECTION.

Note : il existe quelque part sur Terre, un crétin qui se croit dirigeant d'une organisation révolutionaire, un propriétaire immobilier qui spécule sur le mêtre carré des studios parisiens.
Sa base sociale est une base sociale de naifs (pauvres) et de propriétaires immobiliers (riches) (exploiteurs des Africains).
Cet imbécile se prétend anticapitaliste : il rêve de pouvoir spéculer dans une URSS rebaptisé NPA-LCR.
Un clown !



DERNIERS AJOUTS


4 commentaires:

les prédateurs a dit…

Whaououou.......
Belle utopie ! Mais comme en URSS, il y en aura toujours quelques-uns pour se gaver sur le dos des autres ! Tu ne crois pas ?

Yanick Toutain a dit…

en réponse à "Les prédateurs"
1° Je valide votre commentaire malgré l'anonymat.
2° Merci pour l'enthousiasme
"Belle utopie !"
3° La réponse à votre question

"Mais comme en URSS, il y en aura toujours quelques-uns pour se gaver sur le dos des autres ! Tu ne crois pas ?"


Vous avez parfaitement raison. C'est d'ailleurs une des principales raisons pour lesquelles j'ai quitté la LCR et ai cessé de militer jusqu'en 1994.
En 1993, j'ai compris que c'était bel et bien une CLASSE EXPLOITEUSE qui a pris le pouvoir en URSS.
Cette classe exploiteuse qui est la base sociale du parti de Besancenot, du NPA LCR, je l'ai appelée "formoisie", bourgOISIE de la FORMation.
Ils réclament des salaires élevés à cause de leurs diplômes.
Ce sont ces gens-là, les SPETZ, qui, à partir de janvier 1922 ont commencé à obtenir des augmentations de salaires.
Ils sont allé chercher Staline pour qu'il massacrre Lénine et Trotsky.
C'est la raison pour laquelle le combat contre l'idéologie égoïste de Besancenot et un combat prioritaire.
Il faut que l'idée du SALAIRE UNIQUE se répande AVANT même que commence la révolution.
Il faut un vrai GROUPE REVOLUTIONNAIRE EGALITARISTE qui réclame 1000 euros pour tous les Terriens et la fin ddes privilèges salariaux.
L'alliance avec nos cousins d'Afrique, l'alliance avec les plus pauvres passe par cette revendication fondamentale.
Il y a d'autres obstacles.
Mais celui-là est le principal.

R-sistons a dit…

Bonjour

Je mets cet article sur mon blog http://r-sistons.over-blog.com
amicalement eva

Yanick Toutain a dit…

Je viens d'aller faire un tour rapide sur la page de votre blog
http://r-sistons.over-blog.com/
Je l'ai copiée pour la lire hors connexion (temps wifi limité)
Merci pour y avoir placé mon texte.

Je lirai votre page avec attention.
J'ai remarqué le "?" du titre.
A la réflextion, je préfère mon titre SANS le ?...
entre
"Election d'Obama, une imposture ?"
et "L'election americaine est une imposture."
Je crois le second le plus réaliste : à cause des 700 milliards de dollars DEJA votés par Obama et ses amis , nous savons déjà que c'est un imposteur au service du Dow Jones et des milliardaires de l'oligarchie du Talon de Fer.
Il faudrait retrouver le bouquin "La Trilatérale" il doit y avoir des similitudes étonnantes.
Salutations égalitaristes, Eva.